Les risques

Avertissement sur les risques de l'investissement via PRE-IPO

Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs sur les investissements chez PRE-IPO. Les informations qu'il contient vous sont fournies afin de vous aider à comprendre en quoi consiste un investissement via PRE-IPO et quels risques y sont associés. Il vous est conseillé de le lire attentivement pour décider en connaissance de cause d'investir ou non.

Préambule

Investir dans des sociétés non cotées peut permettre de réaliser des plus-values significatives mais doit s'envisager dans le respect de quelques règles élémentaires :

  • Ne jamais investir plus de 5 à 10 % de votre patrimoine car l'activité de PRE-IPO est soumise aux risques inhérents à l'activité de capital-investissement, il ne peut être donné aucune garantie contre les pertes résultant d'un investissement réalisé via PRE-IPO, et rien ne garantit la récupération par l'investisseur de sa mise de fond initiale.
  • Diversifiez vos placements dans différentes entreprises, réparties sur différents secteurs car les entreprises proposées fondent leur plan de développement sur la mise en œuvre d'un concept, de produits, d'une stratégie ou d'une démarche commerciale nouvelle dont la réalisation sera soumise à de nombreux aléas. Ces entreprises disposent généralement de ressources financières plus limitées que les sociétés plus établies et sont en conséquence plus vulnérables aux évolutions de la conjoncture.
  • Ne jamais investir de l'argent dont vous pourriez avoir besoin à court ou moyen terme car l'introduction en bourse d'une société, même si elle est programmée, n'est jamais garantie et la liquidité peut ne se faire qu'à long terme et sans garantie de délai.
  • Investir uniquement dans des entreprises dont vous comprenez le secteur, le modèle économique, les éléments financiers, et les modalités de l'opération.
  • Avant toute souscription de titres financiers, nous vous invitons à prendre connaissance de l'ensemble des informations relatives à l'opération et à la société, et notamment la rubrique « Facteurs de Risques » du document d'information disponible sur la page de présentation des entreprises, rappelant les facteurs de risque généraux et présentant les facteurs de risque spécifiques à l'entreprise.
  • Avant tout investissement, vous devrez vous assurer que vous avez une compréhension entière des avantages et des risques éventuels de l'investissement, que votre décision est prise de manière indépendante, que l'opération est appropriée par rapport à votre situation en considération de vos objectifs, de votre expérience, de vos ressources opérationnelles et financières, et d'autres circonstances pertinentes.

Conseil : ne vous hâtez pas à prendre vos décisions de placement et ne signez jamais des documents sans les avoir lus attentivement. Il est notamment recommandé au souscripteur de s'entretenir avec les équipes PRE-IPO s'il souhaite obtenir des précisions notamment quant aux caractéristiques de l'investissement envisagé et aux risques propres qui lui sont liés.


Investir peut être très enrichissant, mais cela implique un certain nombre de risques. Si vous choisissez d'investir par le biais de PRE-IPO, vous devez connaitre et accepter les 4 principaux risques liés à l'investissement mentionnés ci-dessous :

1. La perte de capital

Les perspectives de rendement de l'investissement au capital de sociétés non cotées sont la contrepartie d'un risque élevé de perte totale ou partielle des montants investis.

Celui-ci peut être lié à la défaillance de l'entreprise en cas d'échec de ses projets ou de manque de financement futur. Mais même si l'entreprise n'est pas défaillante une perte partielle peut résulter de développements futurs inférieurs aux attentes.

Les investissements en obligations d'entreprise présentent également un risque de perte du capital investi, en cas de manque de liquidité de l'entreprise à l'échéance du remboursement ou en cas de défaillance de cette dernière.

Conseils :

  • Vous devez vous assurer avant d'investir que vous disposez des ressources financières suffisantes pour supporter les risques de perte en capital. N'investissez que l'argent que vous pouvez vous permettre de perdre. Le placement n'est pas un moyen de s'enrichir rapidement ni un jeu de hasard.
  • Diversifiez votre portefeuille d'investissement en investissant des montants relativement faibles dans plusieurs entreprises.

2. Le manque de liquidité

Le manque de liquidité se traduit, en pratique, par une difficulté à vendre ou échanger les titres souscrits.

Que la société soit cotée ou non cotée, il n'existe aucune garantie de liquidité de l'investissement :

A titre d'exemple, dans une société non cotée : 

Certaines clauses statutaires et/ou extrastatutaires des opérations présentées peuvent impliquer des restrictions potentielles quant à la négociabilité des actions et limiter les possibilités de cession des actions de la société ;

Les actionnaires de la société peuvent ne pas trouver d'acquéreur de leur participation.

A titre d'exemple, dans une société cotée : 

Les actionnaires historiques peuvent être tenus de conserver leurs titres pendant une période définie suivant la date d'introduction en bourse ;

Les volumes peuvent être insuffisants sur le cours de bourse pour assurer une contrepartie à un ordre de vente.

Par conséquent un investisseur ayant souscrit via PRE-IPO ne peut entrevoir une sortie à court terme. Ces contraintes valent même pour des sociétés qui rencontrent un grand succès.

Conseil : vous devez vous assurer que vous pouvez immobiliser les montants investis sur un horizon de long terme, sans limite de temps prévisible. N'investissez pas si vous souhaitez disposer de votre argent rapidement.

3. Rareté des dividendes

Certaines sociétés peuvent ne jamais verser de dividendes ou rarement car leurs actionnaires préfèrent les réinvestir dans celles-ci.

Conseil : les sociétés proposant de souscrire à leur levée de fonds sur PRE-IPO ne sont pas toujours susceptibles de verser des dividendes. Ces investissements ne sont pas adaptés à un investisseur cherchant à obtenir un revenu récurrent tiré de ses investissements puisque ledit revenu peut fluctuer voire être inexistant.

4. Dilution

Tout investissement réalisé via la plateforme est susceptible de faire l'objet d'une dilution. Autrement dit, si l'entreprise lève des capitaux supplémentaires à une date ultérieure via l'émission d'actions nouvelles souscrites par de nouveaux investisseurs, le pourcentage détenu par les investisseurs n'ayant pas souscrit à cette augmentation de capital représentera un plus faible pourcentage du capital social de la société émettrice.